Épicondylite

Docteur AGOUT Charles à Bordeaux

L’épicondyle est un petit bout de l’os (humérus) qui relie l’épaule au coude. Vous pouvez sentir cette petite bosse sur le côté extérieur de votre coude.

Le court extenseur radial du carpe et le long sont deux muscles qui relient le coude à la main. Lorsqu’ils se contractent, le poignet et la main se lèvent.

Pendant vos loisirs ou à votre travail, vous avez l’habitude de plier et de déplier votre coude en même temps que vous pliez et dépliez votre poignet, et ce de manière répétée (tennis, repassage, balayage…).

docteur-agout-chirurgie-coude-bordeaux

L'Épicondylite

Dr Agout Chirurgien Orthopédiste à Bordeaux

chirurgien-coude-ncba-bordeaux-agout

Cela demande des efforts particuliers aux muscles extenseurs : ils grossissent et tirent de plus en plus fort sur l’os (épicondyle). Les attaches qui relient les muscles à l’os (tendons) souffrent de ces tensions.

A la longue, les tendons finissent par s’abîmer et s’irriter. Vous avez mal lorsque vous utilisez votre coude, mais aussi parfois au repos. Vous souffrez d’une tendinite du coude, aussi appelée épicondylite ou tennis elbow.

Les traitements de l’épicondylite ne sont efficaces que si vous diminuez les mouvements à l’origine de vos douleurs. Réduisez par exemple la fréquence de vos entraînements sportifs ou bien demandez un poste aménagé à votre travail.

Votre médecin vous donne des médicaments pour avoir moins mal (antalgiques) et d’autres pour diminuer l’irritation (anti-inflammatoires). Ces derniers peuvent être injectés directement dans l’articulation (infiltration de corticoïdes).

Vous pouvez aussi suivre des séances de massage avec un spécialiste du mouvement (kinésithérapeute). Un autre traitement insensibilise votre coude à l’aide de piqûres (infiltration d’anesthésique local). Dans la plupart des cas, le traitement médical suffit à soulager les douleurs, mais pas toujours. Pour que vous puissiez reprendre le travail ou vos loisirs, il peut être nécessaire de vous opérer.

Chirurgie du coude

Épicondylite

QUEL TRAITEMENT :

L’intervention chirurgicale est le plus souvent réalisée sous anesthésie locorégionale. Le chirurgien effectue, par une incision au bord externe du coude, une désinsertion (aponévrotomie) et une libération des tendons épicondyliens externes afin d’aider à leur détente, et leur cicatrisation. Le tissu inflammatoire gênant la cicatrisation va être enlevé. Un geste complémentaire de libération du nerf radial ou un abord articulaire avec résection d’un ménisque fibreux huméro-radial peut être nécessaire.

APRES l’INTERVENTION :

L’hospitalisation est ambulatoire, ou justifie parfois une nuit en secteur de soins. La mobilisation des doigts et du poignet est immédiate. Une attelle transitoire peut vous être proposée. La surveillance ultérieure des pansements, la couverture anti-douleurs ainsi que les rendez-vous de contrôle vous seront indiqués au cas par cas par votre chirurgien.

L'Épicondylite

Chirurgie Orthopédique à Bordeaux

Les plus fréquentes :

• Un risque d’hématome qui se résorbe habituellement tout seul, mais qui peut exceptionnellement nécessiter une ponction évacuatrice ou un drainage chirurgical.
• L’algodystrophie : phénomène douloureux et inflammatoire encore mal compris, elle est traitée médicalement et peut durer plusieurs mois (voire parfois années), entrainant une prise en charge spécifique avec rééducation adaptée, bilans complémentaires et parfois prise en charge spécifique de la douleur. Elle est imprévisible dans sa survenue comme dans son évolution et ses séquelles potentielles.

Plus rarement :

• L’infection profonde est exceptionnelle. Elle peut nécessiter une nouvelle chirurgie et un traitement prolongé par antibiotiques. Il vous est fortement déconseillé de fumer pendant la période de cicatrisation, le tabagisme augmentant de manière significative le taux d’infection.
• Une atteinte nerveuse du nerf radial (pris dans un tissu fibreux cicatriciel ou exceptionnellement section de celui-ci) est exceptionnelle. Par contre une sensation moindre de la partie externe de l’avant-bras jusqu’au pouce peut survenir pendant une période transitoire.
• La cicatrice peut rester gonflée et sensible pendant plusieurs semaines.
• Une raideur temporaire peut être observée, elle peut justifier une rééducation complémentaire.
• Une diminution séquellaire de la mobilité du coude est plus rarement observée,  en fonction de l’état des tendons, de l’ancienneté de l’atteinte et d’autres facteurs imprévisibles.
 
La liste n’est pas exhaustive et une complication particulièrement exceptionnelle peut survenir, liée à l’état local ou à une variabilité technique. Toutes les complications ne peuvent être précisées, ce que vous avez compris et accepté.

Le traitement chirurgical à ciel ouvert de l’épicondylite est un geste chirurgical bien codifié. Il est très efficace sur les douleurs, permettant une amélioration fonctionnelle importante. Le résultat final est toutefois imprévisible, avec souvent des douleurs séquellaires, une diminution de la force avec fatigabilité, parfois une perte partielle de la mobilité du coude. Le temps total de récupération est de plusieurs mois.

EN RESUME  :

Le traitement chirurgical à ciel ouvert de l’épicondyle latéral est une intervention justifiée devant un tableau douloureux résistant au traitement médical. Le geste chirurgical en est bien codifié, les résultats en sont le plus souvent bons, les complications rares. Il persiste toutefois souvent une perte partielle de force et une fatigabilité du bras.

Docteur Agout à Bordeaux

Chirurgie de l'épaule, de la main & du coude

Polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine

33 Rue du Dr Finlay, 33300 Bordeaux

Nouvelle Clinique Bel-Air
138 Avenue de la République,
33200 Bordeaux
Pôle médical Saint Laurent Médoc
24 Rue Pierre Ralle,
33112 Saint-Laurent-Médoc