Arthrose du pouce

Docteur AGOUT Charles à Bordeaux

C’est grâce à notre pouce que nous pouvons saisir des objets. En se plaçant face à nos autres doigts, il permet d’utiliser la main comme une pince.

A sa base, un os (le premier métacarpien) s’articule avec un os du poignet appelé trapèze. On parle de l’articulation trapézo-métacarpienne.

Au niveau des articulations, un tissu souple (le cartilage) permet aux os de glisser les uns contre les autres. Dans votre cas, le cartilage entre le trapèze et le premier métacarpien est usé et très abîmé. En langage médical, on parle d’arthrose trapézo-métacarpienne ou rhizarthrose.

chirurgie-main-poignet-bordeaux-agout

L'Arthrose du pouce

Dr Agout Chirurgien Orthopédiste à Bordeaux

specialiste-chirurgie-main-bordeaux-agout

Cela vous fait mal et entraîne parfois des difficultés à bouger votre pouce.

Cette maladie peut déformer la main à la base du pouce. Il arrive que l’articulation soit tellement déformée qu’elle se déboîte presque (subluxation).

Des médicaments contre la douleur (antalgiques) et l’irritation (anti-inflammatoires), ainsi qu’une immobilisation du pouce par une coque rigide (orthèse de repos), suffisent généralement à vous soulager.

Mais si ce n’est pas le cas, votre médecin peut vous
proposer une intervention chirurgicale.

QUEL TRAITEMENT :

L’intervention chirurgicale est le plus souvent réalisée sous anesthésie locorégionale, après l’échec d’un traitement médical bien conduit. Selon votre cas le chirurgien pourra vous proposer plusieurs interventions , il choisira la plus adaptée.
• Ablation du trapèze avec interposition d’un Pyrodisk ®
• L’ablation du trapèze (la trapézectomie) associée à une ligamentoplastie

Chirurgie de la main

Arthrose du pouce

APRES l’INTERVENTION :

L’hospitalisation est ambulatoire ou peut justifier une hospitalisation. La mobilisation des doigts et du poignet est immédiate. La surveillance ultérieure des pansements, la couverture anti-douleurs ainsi que les rendez-vous de contrôle vous seront indiqués au cas par cas par votre chirurgien. Le port d’une orthèse en post opératoire peut être prescrit par votre chirurgien.

LES SUITES OPERATOIRES :

• Une orthèse de repos est mise en place pour une durée de 2 à 4 semaines en fonction des cas
• La rééducation commencera au 15 ème jour, selon le protocole qui vous sera remis et enseigné
• Retrouvez ce protocole sur la vidéo en bas de cette page

L'Arthrose du pouce

Chirurgie Orthopédique à Bordeaux

Les plus fréquentes :
  • Un risque d’hématome qui se résorbe en règle générale tout seul. Il peut exceptionnellement nécessiter une ponction évacuatrice ou un drainage chirurgical.
  • L’algodystrophie est un phénomène douloureux et inflammatoire encore mal compris. Elle est traitée médicalement et peut durer plusieurs mois (voire parfois des années), entrainant une prise en charge spécifique avec rééducation adaptée, bilans complémentaires et parfois une prise en charge spécifique de la douleur. Elle est imprévisible dans sa survenue comme dans son évolution et ses séquelles potentielles.
Plus rarement :
  • L’infection profonde est exceptionnelle. Elle peut nécessiter une nouvelle chirurgie et un traitement prolongé par antibiotiques. Il vous est fortement déconseillé de fumer pendant la période de cicatrisation, le tabagisme augmentant de manière significative le taux d’infection.
  • Une atteinte nerveuse d’un des nerfs de la partie dorsale de la paume et du pouce (pris dans un tissu fibreux cicatriciel ou exceptionnellement section de celui-ci) est rare. Par contre, une sensation moindre sur cette partie peut survenir pendant une période transitoire. Une atteinte d’un des nerfs à proximité du site de prélèvement du tendon (pris dans un tissu fibreux ou exceptionnellement section de celui-ci) peut être observée.
  • La cicatrice peut rester gonflée et sensible pendant plusieurs semaines.
  • Une raideur temporaire est le plus souvent observée et peut justifier une rééducation complémentaire, immédiate ou secondaire.
  • Une diminution séquellaire de la mobilité du pouce est plus rarement observée, en fonction de l’état du pouce avant l’opération, de l’ancienneté de l’atteinte et d’autres facteurs imprévisibles.
  • Un petit raccourcissement séquellaire de la longueur du pouce peut être observé.

La liste n’est pas exhaustive et une complication particulièrement exceptionnelle peut survenir, liée à l’état local ou à une variabilité technique. Toutes les complications ne peuvent être précisées, ce que vous avez compris et accepté.

RÉSULTATS A ESPÉRER  :

Ces techniques chirurgicales sont très efficaces et permettent le plus souvent  en 3 à 6 mois une récupération de la mobilité et de la fonction du pouce. La force de la pince reste par contre presque toujours réduite. L’amélioration fonctionnelle est très importante.

EN RESUME  :

Ce type d’intervention est justifié devant un tableau douloureux résistant au traitement médical. Le geste chirurgical en est bien codifié, les résultats en sont le plus souvent excellents, et les complications exceptionnelles. Il n’est pas rare que cette affection touche les deux pouces.

Docteur Agout à Bordeaux

Chirurgie de l'épaule, de la main & du coude

Polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine

33 Rue du Dr Finlay, 33300 Bordeaux

Nouvelle Clinique Bel-Air
138 Avenue de la République,
33200 Bordeaux
Pôle médical Saint Laurent Médoc
24 Rue Pierre Ralle,
33112 Saint-Laurent-Médoc